Les sophismes de la désinformation

INTRODUCTION

Définition

Un sophisme est une argumentation à la logique fallacieuse malgré une apparence de vérité et délibérément conçue pour tromper un auditoire.

HISTOIRE

Dans la Grèce antique, Socrate, Platon et Aristote dénonçaient déjà la rhétorique fallacieuse des sophistes qui enseignaient l'art de la persuasion par l'éloquence. Aristote écrira une série de traités logiques dont Réfutations sophistiques dans lequel il recense et analyse les différents types de sophismes et paralogismes.

Schopenhauer

Dans L'Art d'avoir toujours raison (La Dialectique éristique), le philosophe allemand Arthur Schopenhauer dresse un tableau de la dialectique éristique dont les causes sont : – la malhonnêteté  – la vanité  – le fait de parler avant de réfléchir  – l'obstination dans l'erreur

Les sophismes les plus utilisés dans la désinformation. (liste non-exhaustive)

- Inversion de la charge de la preuve

- L'argument d'autorité

- L'argumentum ad nauseam

- Le mille-feuille argumentatif

Soulignement gribouillé blanc

- La fausse analogie

- L'argumentum ad misericordiam

Utilisés à outrance sur les réseaux sociaux, dans les débats télévisés ou lors de discours, les sophismes facilitent la propagation de la désinformation et des théories complotistes.

Cette série vous expliquera les 6 sophismes présentés précédemment et comment les déjouer rapidement dans un échange.

Autres sophismes

Vous trouverez une liste d'autres sophismes en cliquant sur le lien ci-dessous.

Les sophismes de la désinformation

Le prochain épisode sera consacré au sophsime de l'inversion de la charge de la preuve, souvent associé à celui de l'appel à l'ignorance.