Alexandra Henrion-Caude : manipulation d’un enfant

Le 8 mai à Marseille se tenait une manifestation avec comme intervenante Alexandra Henrion-Caude, ancienne scientifique à l’INSERM et figure d’autorité des antivaccins et complotistes de la pandémie.

À cette occasion, Madame Henrion-Caude utilise un enfant pour faire passer son message anti-masque aux oreilles attentives de l’hémicycle qui se dresse devant elle.

La fin de cette vidéo fait froid dans le dos, mais pas que.


- Publicité -

Un enfant sur la scène anti-masque

La détermination des « non croyants » de la Covid-19 ne possède désormais plus aucune limite.

Est ce que comme certains enfants (s’adressant à l’enfant) tu mets un « truc » (montre le devant du visage à l’enfant) pour t’empêcher de respirer au niveau du nez et de la bouche ?

Alexandra Henrion-Caude le 08/05/2021 à Marseille.

Après l’utilisation des enfants par Carlo Alberto Brusa que nous avons déjà traité ici et ici, c’est au tour d’Alexandra Henrion-Caude de se lancer individuellement dans une pratique de manipulation indigeste.

Une instrumentalisation évidente

En premier temps, il est important de préciser que l’échange de micro entre une adulte régulièrement entourée sans masque et un enfant, est en aucun cas sécurisé pour l’enfant en question.

Nous savons que même si les enfants ne sont pas la cible de la maladie sous sa forme la plus grave, le risque « zéro » n’existe pas.

Mais le plus bluffant est cette manière de vouloir soumettre la ligne de conduite à l’enfant. Elle se met à sa hauteur, adopte une voix douce, à l’écoute et dès le premier pas dans son sens, la foule applaudit.

Un enfant a dit non au masque.

Mais pourquoi ? Comment un enfant peut tenir un discours en partie similaire à celui que l’on trouve maintenant sur tous les réseaux sociaux et même dans la politique ?

Quelle était sa position sur les masques au début de la pandémie ?

Madame Henrion-Caude est très loin de l’anonymat. Depuis le 31 juillet 2020 après une interview sur la chaine YouTube d’extrême droite « TV Liberté », son ascension est exponentielle dans la « complot sphère ».

Outre le fait d’avoir participé à la création de l’association à caractère complotiste « BonSens » (maintenant retirée tout comme Martine Wonner), elle est aujourd’hui l’une des figures scientifiques des plus controversées de France. C’est d’ailleurs grâce à la controverse qu’elle vit cette pandémie comme « figure dissidente » bien trop entendue.

Elle n’était pourtant pas anti-masque au début de la pandémie. Même mieux, elle en a fait louange. Il y a un an, elle participe à une interview sur l’ancienne chaine YouTube du réalisateur de « Hold-Up« , documentaire complotiste, Pierre Barnérias.

Dans cette vidéo, supprimée mais consultable ici, elle dit explicitement je cite :

Il y a un top trois, le top trois c’est l’Israel, l’Allemagne et la Corée Du Sud… ces pays ont misé sur un diagnostic massif (PCR) et aussi de porter des masques pour certains.

Alexandra Henrion-Caude chez « THANATV » sur l’efficacité des mesures sur YouTube le 03/05/2020. Source : WayBackMachine.
Alexandra Henrion-Caude chez « THANATV » avec Pierre Barnérias le 03/05/2020.

Bien sûr, les pensées évoluent, sauf son avis sur les traitements et les méthodes dites « naturelles » pour soigner la Covid-19. Un revirement simple s’apparentant à « l’incontestable » dans sa forme pure, quoi qu’une fuite vers l’avant pour diverses causes dont seule Madame Henrion-Caude en a connaissance.


- Publicité -

L’empathie

Dès le début Madame Henrion-Caude cherche le soutien.

Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2020.

Elle explique que de part sa nature timide, cet exercice de prise de parole en public n’est pas dans ses habitudes. Mais là, dans ce cadre bien précis, « il faut le faire ». Pourquoi ? Parce qu’elle « sait par des années de recherches qu’elle ne peut pas se taire ».

Elle cherche donc fondamentalement à séduire de part sa nature « timide » en utilisant un stratagème simple, l’empathie. Couplée avec « ses années de recherches », nous avons une scientifique sensible et d’expérience qui va toucher au cœur celles et ceux qui doutent par manque de sincérité des intervenants sur les médias télévisuels.

Pour indiquer à quel point elle est proche de ses « fidèles », Madame Henrion-Caude va casser son image héroïque pour l’amplifier.

Et vous feriez de même à ma place, donc il n’y a rien d’héroîque à ça. Ce que je fais, vous feriez exactement la même chose…

Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2021.

Elle est donc « comme vous » et vous êtes donc « comme elle », un combat commun pour la liberté. Un message plus qu’attrayant pour celles et ceux qui cherchent l’information autrement que part les médias traditionnels. Cela résonne comme « enfin une vraie scientifique « humaine » qui nous parle ».

Elle finira son introduction par une citation en hommage à la résistance du 08 mai 1945, faisant de sa démarche partagée avec le public une « lutte contre la dictature ».

Elle ira jusqu’à faire une comparaison plus qu’habituelle, mais pourtant si malaisante, sur l’horreur que fut le nazisme. Tout le monde est donc en phase pour absorber son discours malgré l’atteinte du point « Godwin ».

Hymne à Marseille et cherry-picking

Madame Henrion-Caude qui est toujours dans une démarche de séduction va basculer les « traumatismes » de cette crise en incriminant les mesures qui ont été prises par le gouvernement. Dans sa manière d’aborder le sujet, seules les mesures gouvernementales sont responsables. Une aubaine politique pour 2022.

Comme elle est à Marseille, elle va sans même expliquer son raisonnement précédent féliciter les participants au carnaval du 21 mars 2021 en insistant sur l’aspect « historique » de cette date. « Une preuve au monde ! » comme elle le souligne pour embraser la fierté culturelle du peuple marseillais.

C’est avec beaucoup d’émotion qu’elle va remercier les marseillais d’avoir fait la fête, car il n’y a eu aucun cluster géant comme prédit dans les médias. C’est vrai.

Il est important de le reconnaitre. Cependant, étudier un potentiel cluster en extérieur sur un évènement isolé comme celui ci ne se fait aussi facilement que d’analyser simplement les chiffres.

Combien de participants étaient résidents des Bouches du Rhône ? Sur les vidéos, on voit un certain nombre de personnes masquées, combien sur 6500 participants ? Et bien d’autres.

Toutes ces questions n’ayant aucune réponse, on ne peut donc rien conclure sur l’effet de ce regroupement. En tant que scientifique, Madame Henrion-Caude devrait le savoir.

Le département de Marseille reste le troisième le plus touché par les décès cumulés depuis le début de cette crise. Elle ne le mentionnera pas, tout comme les appels à l’aide de l’AP-HM comme l’explique « CNEWS » 16 jours après le carnaval.

Elle va d’ailleurs parler des chiffres et de la réanimation, elle va prendre en compte le délai entre contamination et hospitalisation d’environ 10 jours selon son analyse, et dire que tout va bien. Voici l’état de la réanimation 10 jours après en appliquant son raisonnement.

Chiffres Bouches du Rhône au 04/04/2021
Décès hospitaliers et réanimations des Bouches du Rhône 10 jours après le carnaval de Marseille improvisé comme expliqué par Madame Henrion-Caude. Elle n’en fera pas mention dans son discours. Source : CovidTracker.

Dans la foulée, elle niera l’aérosolisation mettant en avant le savon de Marseille comme ultime mesure naturelle que seuls les marseillais possèdent.


- Publicité -

Détournement et manipulation

Nous le voyons depuis le début de la couverture médiatique de la pandémie, les mots ont leur importance. Le moindre écart est une porte ouverte au détournement du propos.

Elle va détourner le terme « éradication du virus » souvent utilisé sur les plateaux télés pour ensuite le banaliser.

On sait que les virus restent et qu’ils ne vont pas être supprimés par magie… nous vivrons donc avec le virus, et c’est ok !

Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2021.

Et comment va-t-elle banaliser le virus ? Les traitements.

Jusqu’à 1m16.

Elle va pour cela utiliser un procédé simple, la rationalisation. Car oui, si on accepte les traitements « il n’y aura plus de forme Covid-long de la maladie ». Elle préconise donc de donner de la vitamine D alors que l’état actuel de la littérature scientifique ne permet pas de conclure à une quelconque efficacité pour le moment.

Comme elle le dit depuis le début elle « sait », il y a beaucoup de traitements contre la Covid-19 et ça :

Il a beaucoup de traitements contre la Covid-19 qui fonctionnent et ça qu’ils le veuillent ou qu’ils ne le veuillent pas ! (applaudissment)

Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2021.

Et à votre avis, pourquoi « ils » ne veulent pas de traitements qui fonctionnent ?

Transition vaccinale et PCR

Comme cité ci-dessus, elle va passer des traitements « qui fonctionnent » aux vaccins « qui nous tuent », elle pose alors la question aux personnes présentes.

A partir de 1min16.

Pourquoi cacher les traitements ? Voici l’avis de l’auditoire :

  • Vacciner
  • L’argent
  • Great Reset (Théorie du complot)
  • Pour que l’élimination humaine se fasse parce qu’on est trop sur terre
  • Parce que si un traitement fonctionne l’autorisation utilisée pour la vaccination tombe (gagnant).

Le tout avec le sourire. Cela ne la dérange en rien que certaines personnes relayent des théories du complot ouvertement. Etant partisane de la théorie des « nanotechnologie dans les tests PCR« , rien de surprenant.

D’ailleurs, elle va dire que les tests PCR n’ont aucune pertinence. En totale contradiction avec ses propos tenus il y a un an. Elle va même aller jusqu’à dire que se faire tester ne sert à rien puisqu’il n’y a aucun traitement.

Je vous le demande, pourquoi faites vous des tests PCR… en fonction du résultat qu’ils soient positifs ou négatifs ça ne changera rien, vous n’aurez pas de traitements ! N’essayez pas d’en vouloir un, c’est non ! (Rigole en même temps)

Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2021.

Elle demande donc aux personnes présentes d’arrêter de se faire tester par PCR car oui, « vous avez rendu riches les biologistes ». Elle ne mentionnera ni Didier Raoult, ni son IHU Marseillais qui a pourtant testé massivement depuis le début de l’épidémie.

Le protocole thérapeutique de ce dernier étant « l’un des traitements qui fonctionne », évitons d’attirer la foudre sur « l’élite » marseillaise.

Et elle va utiliser une phrase sur laquelle elle va insister en disant « l’importance » :

Il y a un vrai problème à prescrire un test dont l’issue n’est pas le traitement de la personne. (applaudissments) C’est très important ce que je vous dis là.

Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2021.

Avec cette phrase, Alexandra Henrion-Caude « crache » en toute légèreté aux visages des soignants. Eux qui sont au chevet des malades depuis le début de la pandémie et non sur les réseaux sociaux pour lancer des théories dangereuses voir criminelles ralentissant l’effort collectif de la sortie de crise.


- Publicité -

Hugo 8 ans, porte-étendard anti-masque

C’est maintenant au tour d’Hugo, 8 ans, de monter sur scène. Comme expliqué au début de cet article, Madame Henrion-Caude prend une position « d’amour ». Allant jusqu’à lui faire une accolade intense et sûrement apaisante pour l’enfant.

Madame Henrion-Caude va de manière très habile emmener l’intervention d’Hugo dans un sens bien précis.

Elle va commencer par lui demander comment il va, il lui répondra positivement. Dans la foulée, Madame Henrion-Caude va lui demander si il a des douleurs. Hugo répondra que non mais qu’il est inquiet de la journée qu’il va passer quand il se réveille le matin.

Par la suite elle va lui demander si il a « l’impression d’avoir de la fièvre », il répondra non.

Ces questions ne sont pas anodines, loin de là. Madame Henrion-Caude a une suite « logique » derrière cette façon de poser les questions.

Son raisonnement est simple : Hugo n’est pas malade alors pourquoi doit-il porter un masque ? On en revient au tout premier point soulevé, Hugo ne porte pas de masque, l’affirme, la foule applaudit.

L’histoire d’Hugo

Pour alimenter sa position anti-masque, Alexandra Henrion-Caude va simplement le laisser s’exprimer sur la vie qu’il mène à l’école.

Un point important, si l’histoire de cet enfant est vraie, une enquête devrait être menée dans l’école concernée et vous allez comprendre pourquoi.

Hugo ne portant pas de masque à l’école explique plusieurs choses plutôt glaçantes surtout quand on est parent.

Mis de coté seul entre quatre plots sous le préau mais au soleil, ses copains qui l’insultent de « contaminateur », des coups qu’il reçoit de ces mêmes copains. Quand on écoute Hugo qui n’a aucun problème à s’exprimer sur ses problèmes d’école, ça ne peut que toucher en plein cœur.

Mais du cœur, les parents de ce petit garçon en ont-ils ? Pourquoi ne pas intervenir auprès de l’école plutôt que de lui donner la parole lors d’un rassemblement anti-tout auprès d’une conspirationniste notoire ? La parole d’un enfant sûrement endoctriné par des heures de visionnages de vidéos et de discours redondants, vaut-elle quelque chose autre que l’aspect choc et émotionnel ?

Il y a dans ce passage une sensation malsaine, une manipulation avéré d’un enfant, par des questions bien construites en amont comme Madame Henrion-Caude le dit ouvertement.

Oui, l’enfant n’est pas en improvisation car il y a eu contact et explication avant son intervention. C’est Madame Henrion-Caude qui le dit elle-même.

Que fait l’école ? Pourquoi ne pas faire venir journalistes, associations d’aide à l’enfance et porter cette affaire médiatiquement comme exemple de mauvaise pratique ? Est-ce vrai ?

Hugo complètement endoctriné ?

À la toute fin de l’intervention d’Hugo, il va insister pour dire une dernière chose.

Mais juste avant, Alexandra Henrion-Caude va donner une entité à part entière à l’enfant. Elle va le classer dans la catégorie adulte. En construisant une image de « réflexion adulte » à l’enfant, cela le place comme « voix jeune contre la dictature ».

Il demande simplement à vivre normalement, à revendiquer son statut de sain et on lui refuse !

Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2021.

Juste après cette citation, elle s’adresse à l’hémicycle en leur disant ceci :

Souvenez-vous de vous enfant ! Dirigeants écoutez Hugo vous avez eu le droit à une enfance qui n’était pas stressante avec des masques tout autour de vous ! Comment vous faites pour vous regarder dans la glace le matin, cela m’effraie.

Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2021.

Cette citation est un exemple parfait de manipulation par association qu’elle soit voulue ou non.

Vous avez depuis quatre minutes un enfant qui tient un discours adulte. Alexandra Henrion-Caude l’a placé comme tel juste après et fait ensuite appel à vos souvenir indirectement en nommant les dirigeants. Culpabiliser par association. Elle force sur l’aspect « stress », comme si un enfant à la compréhension d’adulte redevenait d’un seul coup un enfant qui ne comprend pas pourquoi autant de masques autour de lui.

Elle finira par le dégoût qui agitera la corde sensible des parents. Tout en se disant par la suite « effrayée ». Oui, comme elle a développé de l’empathie depuis le début, ce qui la dégoûte et l’effraie provoquera une sensation similaire à son auditoire ainsi qu’à celles et ceux qui regarderont la vidéo.

Conclusion

Alexandra Henrion-Caude plaît. Elle a du charisme, un discours engagé, une très grande force de conviction et surtout une cacophonie médiatique et une communication gouvernementale désastreuse comme alliées.

Dans la vidéo complète, il y a une large partie sur les vaccins avec beaucoup d’informations soit fausses soit manipulatoires. Nous aurons l’occasion de traiter le reste au fur et à mesure étant donné la nécessité d’approfondir et non de survoler le sujet des vaccins.

Je vais laisser la conclusion de cet article sur la démesure que subit ce garçon dans son endoctrinement.

Cela ne peut être qu’une preuve qu’un enfant de son âge est tout à fait capable de comprendre un discours sérieux et avec méthodologie, tout dépend de celui qui lui est tenu.

Et pour moi la liberté c’est de ne pas porter le masque ! Liberté ! Liberté ! (Foule qui acclame)

Hugo en compagnie d’Alexandra Henrion-Caude à Marseille le 08/05/2021.

Sources supplémentaires :


- Publicité -

PaiPLe
Co-Fondateur de Fact & Furious

Retrouvez nous sur les Réseaux Sociaux

390FansJ'aime
45FollowersSuivre
2,708FollowersSuivre
1,070AbonnésS'abonner

Articles connexes

7 Commentaires

  1. Hello PaiPle ! Merci pour cet article édifiant… je partage votre point de vue, mais attention à l’orthographe et la grammaire… ça fait un peu « amateur » et peut parfois nuire à la compréhension du texte… c’est dommage !

  2. Je rejoins un commentaire déjà fait: attention à l’orthographe et à la grammaire! Je me suis fait la remarque à plusieurs reprises en lisant vos articles. Mais sinon, bravo pour votre boulot! C’est argumenté, plein de réflexion et toujours pertinent. Un vrai plaisir de vous lire 🙂

    • J’ai effectivement un réel problème avec l’orthographe et la grammaire… mais grâce à vous tous, je vais m’améliorer ! Et j’y ferais d’autant plus attention à l’avenir.
      Merci pour votre soutien et votre retour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici