Les « Tartruffes » du palais Vivienne

Le SARS-COV-2 n’a jamais reçu son carton d’invitation pour les soirées mondaines du Palais Vivienne à Paris. Bien que les hôtes aient tout fait pour le faire venir, ce dernier semble mal cohabiter avec les Tartruffes.


- Publicité -

Les Tartruffes

Ils sont prêts à débourser des sommes folles pour déguster un bout de comté saupoudré de truffe. Ils se rassemblent en catimini et jouissent d’un repas directement pompé sur celui du Flunch de Paris Beaubourg. Avec de la truffe de-ci de-là pour justifier les 490€ du menu.

Certains appellent cela de la gastronomie sous prétexte qu’une queue de radis s’est glissée accidentellement sur l’assiette en guise de décoration.

En public, les Tartruffes s’indignent. En privé, ils partouzent sur du Street-Food et se moquent éperdument des restrictions sanitaires et du sort des autres. Des victimes de la COVID-19, des soignants et de tous ceux à qui la crise a tout pris. Un parent, un restaurant, une entreprise, une vie sociale ou une part de leur liberté.


- Publicité -

Les révélations

Une fois leurs sauteries dévoilées au bas-peuple, les Tartruffes crient à la calomnie et s’efforcent d’effacer toute trace de leurs méfaits. Leur site « goeastbusiness.com », qui servait de vitrine et d’adhésion, fut supprimé le lendemain des révélations.

Mais Google met bien plus longtemps à supprimer son cache : https://www.google.com/search?q=site%3Agoeastbusinessclub.com&oq=site&aqs=chrome.0.69i59l3j69i57j69i60l3j69i65.1750j0j4&sourceid=chrome&ie=UTF-8

Les profils Instagram des Tartruffes ont été pris d’assaut par les internautes qui souhaitent retrouver les preuves de leurs sauteries. Tout comme Narcisse, les Tartruffes sont tombés dans le piège de leurs propres reflets

La chasse à l’homme

De nombreux internautes se sont lancés dans une sorte de chasse à l’homme et réclament des noms et des sanctions. Cette initiative voit naître des approximations voire des erreurs et des calomnies. Des erreurs liées aux dates, aux lieux ou aux personnes accusées.

Exemple d’erreur commise. Heureusement corrigée par une internaute

Les détournements

L’affaire du palais Vivienne a vu naître de nombreux détournements sur Twitter. Florilège :


Google News

Antoine DAOUST
Co-fondateur de Fact & Furious

Retrouvez nous sur les Réseaux Sociaux

390FansJ'aime
45FollowersSuivre
2,708FollowersSuivre
1,070AbonnésS'abonner

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici